RADIO-CARTABLE : 1er Prix académique du concours Médiatiks !!!

Vendredi 17 mai 2019 avait lieu la remise des prix du concours académique Médiatiks, organisé par le CLEMI.
Radio-Cartable remporte le 1er Prix de la catégorie média numérique !!!
Joie et fierté sur les visages d’être ainsi récompensés par l’institution scolaire…

En savoir plus sur le concours Médiatiks

Yvan Amar (RFI) soutient RADIO-CARTABLE … et vous ?

Au mois de mars 2017, dans le cadre de la Semaine de la Presse à l’Ecole, La Danse des Mots a eu le plaisir de collaborer avec Radio-Cartable.
La Danse des Mots est une émission quotidienne sur la langue et la culture francophone diffusée sur RFI, coproduite avec le réseau Canopé, et j’en ai été le producteur depuis sa création en 2000. Il était donc tout naturel de prévoir de travailler avec des élèves pour cette semaine de sensibilisation, et Radio-Cartable était la structure idéale pour mener ce projet à bien.
Radio-Cartable a donc proposé un travail en commun à l’école Maurice-Thorez d’Ivry sur Seine. Cette structure qui connaissait bien l’école, a pris contact avec la professeure chargée de l’un des CE1. Sara Belmecheri-Rozental a commencé à faire travailler ses élèves sur l’album Rose à petits pois (Editions de la Pastèque). L’auteure, Amélie Callot, a accepté de venir participer à l’enregistrement, et elle est venue de Bordeaux pour rencontrer la classe. Elle a ainsi rencontré des enfants remarquablement préparés, qui avaient étudié en profondeur le texte, l’histoire, le rapport à l’image.
Nous avons donc enregistré toute une émission de 30 minutes, dans laquelle je n’ai pris en charge que l’annonce et la désannonce : tout le reste était constitué par le dialogue entre la classe et l’auteure. Chacun des élèves, parfois en équipe de deux, avait préparé une ou plusieurs questions. Tous sont passés au micro pour interroger Amélie Callot et échanger avec elle. On a pu se rendre compte à quel point ce dispositif permettait non seulement une réflexion sur l’ouvrage de départ, mais tout un travail de maitrise de l’oral, de clarté de syntaxe, de précision du vocabulaire, ainsi qu’une disponibilité à l’écoute des réponses. Le tout dans un silence parfait qui montrait à quel point les enfants étaient impliqués dans la réussite du projet ! Un montage serré et une illustration musicale ont bien sûr été nécessaires et effectués à RFI, mais l’intégralité du contenu a été conçu et exprimé par les élèves.
Les nombreuses réactions d’auditeurs ont montré combien cette production était originale et convaincante.
Je me suis donc félicité de cette collaboration excellente avec Radio-Cartable, dont je connaissais l’existence depuis longtemps : Déjà dans les années 90, lorsque j’étais responsable des productions sonores au CNDP, j’avais eu l’occasion de recenser et de mettre en avant l’action de cette structure.

Yvan Amar, producteur et présentateur de l’émission « Danse des mots » sur RFI

Comme Yvan AMAR, JE SIGNE LA PETITION POUR SAUVER RADIO-CARTABLE

RADIO-CARTABLE, un emblème éducatif en danger

Depuis 1984, Radio Cartable, dispositif associatif implanté à Ivry-sur-Seine fonctionne grâce à la mise à disposition d’un enseignant de l’éducation nationale en service complet. Cela fait trente-cinq ans que Radio Cartable propose chaque semaine une émission radiophonique d’une heure diffusée sur la bande FM (89.4).

Trente-cinq ans que de très nombreux élèves et enseignants des différentes écoles d’Ivry-sur-Seine participent à la création et l’animation des émissions; émissions écoutées dans les écoles mais qui touchent également un large auditoire en Île-de-France, en France, mais aussi à l’étranger.

Outre l’éducation nationale, plusieurs partenaires institutionnels tels que la mairie d’Ivry-sur-Seine et le département du Val-de-Marne soutiennent -notamment financièrement- avec conviction cette radio qui a su s’inscrire depuis de nombreuses années dans le paysage de ces territoires, grâce notamment à des liens solides tissés avec les différentes structures culturelles de la ville.

Cette radio est un outil spécifique au service des apprentissages, porteur de véritables objectifs pédagogiques. En concevant des séquences riches et variées, les élèves approfondissent des savoirs-faire et des savoirs-être particuliers : recherche documentaire, maîtrise des outils numériques, travail de la langue, orale comme écrite, mais aussi développement de l’écoute et de l’esprit critique.
En étant à la fois élèves et journalistes, ils donnent sens aux apprentissages, gagnent en estime d’eux-mêmes, s’ouvrent sur le monde et l’avenir.

Pourtant, une fois de plus, l’avenir de Radio Cartable est menacé.
Comme en 2015, cette radio chère au coeur de plusieurs générations d’Ivryens risque de disparaître.
Alors que le travail de préparation pédagogique, d’accompagnement et de diffusion des émissions nécessite un poste d’enseignant à temps plein, il a été signifié à l’enseignante ressource actuellement mise à disposition sur cette mission qu’elle ne serait pas reconduite dans ses fonctions à la rentrée 2019.
La disparition de Radio Cartable serait une immense perte pour le paysage éducatif et socio-culturel de la ville.

Plus qu’une radio scolaire, Radio Cartable est au fil du temps devenue une véritable institution ivryenne et une clé essentielle dans la formation des élèves.
Pour les élèves, Radio Cartable c’est se révéler autrement. Pour les parents, c’est découvrir le talent de leur.s enfant.s et se remémorer des souvenirs. Pour les enseignants, c’est travailler différemment et donner un autre sens à leur enseignement. Et pour la ville, c’est la fierté d’avoir vu se développer en son sein cette radio scolaire unique en son genre et d’entendre ses jeunes participer à la vie culturelle et citoyenne.
Pour toutes ces raisons, nous exigeons la pérennisation du dispositif et le maintien de l’enseignante dans ses fonctions sur le long terme.
À l’heure de l’’éducation aux médias et au numérique, de l’écriture et de l’éloquence, sauvons la radio pionnière en la matière.